Transformer les échecs en opportunités

Petit souvenir…

Je me souviens très bien de ce soir de printemps où j’ai reçu l’appel de l’organisatrice du prix Nouveau Talent, m’annonçant que mon manuscrit  venait d’obtenir la seconde place du concours. 
Seule la lauréate (en l’occurrence @clelieavit et son brillant page-turner “Je suis là”, que je vous conseille, si vous ne l’avez pas lu) gagnait la publication de son roman aux éditions JC Lattès ainsi qu’un chèque de 10.000 euros, un beau moyen de se dégager du temps pour écrire. 
Mon manuscrit, “la génération spontanée des grumeaux” avait franchi toutes les étapes de présélection, et j’avais eu le temps de nourrir des espoirs d’édition. La déception, sur le coup, a été grande. 

Après une heure à réfléchir dans mon jardin ce soir-là, je me suis levée et j’ai pris la décision de rebondir. Je suis allée à la remise du Prix, j’ai rencontré le jury, l’écrivain Bruno Tessarech, des éditeurs. Ils m’ont encouragée chaleureusement. J’ai décidé d’écrire un nouveau roman pour le Prix de l’année suivante.  
Mon “début des haricots” a vu le jour, mais le PNT2016 a brutalement été annulé